Edgard Oberson, guide de montagne Parcours Arles Liens Contact
Bandeau photos
Accueil Nouvelles Alpinisme Escalade Famille Rando à ski Voyages, expéditions Programme Tarifs
Dernières nouvelles

 

S'il n'y avait pas eu autant d'accidents cet hiver on pourrait parler d'une saison exceptionnelle ! Mais malheuruesement les statistiques démontrent que 2020-2021 aura été une des pires saisons sur le plan des décès, notamment  par avalanches. Parmi les victimes, des collègues guides aux familles desquels je présente mes sincères condoléances. Pour moi, ce deuxième volet de la saison m'a vu pricncipalement aux Grisons où j'ai fait plus de six semaines avec des groupes extraordinaires, des clients (disons plutôt des amis) fidèles que je retrouve chaque hiver, parfois plusieurs semaines durant la même saison. Cette fidèlité, cette confiance me touchent beaucoup et avec des personnes aussi positives, ce n'est pas étonnant que je ne me soit jamais lassé durant ces 72 journées de rando à ski, soit autant de milliers de mètres de dénivellé, sans problème, sans accident.  Au moment où je pose les skis, j'ai envie de dire un grand MERCI à toutes et tous qui m'ont suivis, ma motivation est restée intacte tout l'hiver et je ne peux que me réjouir de recommencer l'année prochaine !  C'est pourquoi j'ai déjà mis mes semaines de rando 2022 en ligne et vous pouvez jeter un oeil sur "Programme". Il n'est franchement pas idiot de réserver déjà votre semaine, il y a trop de personnes cette année à qui j'ai dû dire que c'était complet parce qu'elles se sont inscrites trop tard. Ces prochaines semaines, je vais les partager entre des activités de randonnée ... à pied, d'escalade et de formation. Toujours à cause du Covid, comme l'année dernière, j'ai pas mal d'actvités en France qui sont remises en question et que je dois rapatrier en Suisse et ormis un trek au Maroc en juin et un autre au Bhoutan en octobre, j'ai renoncé aux voyages. La situation n'est pas encore optimale et nous devons prendre d'autres chemins, d'autres habitudes. Pour nous les guides, la Suisse nous va très bien et on sent une envie et des besoins de nature et de montagne chez chacun. Nous travaillons beaucoup et nous sommes là pour répondre à vos demandes. Je me réjouis déjà de vous emmener là-bas, du côté de vos rêves.

La première partie de cette saison hivernale a été compliquée pour les guides avec la situation sanitaire qui nous contraignait à fonctionner avec des petits groupes de cinq personnes au maximum. Il fallait donc engager un collègue guide ou aspirant  ... et partager le salaire par deux ! Mais loin de moi l'idée de pleurnicher, on a quand même pu travailler et les excellents groupes bien motivés qui se sont inscrits à mes activités m'ont rendu au centuple ces petites tracasseries administratives. J'ai vraiment eu de plaisir à guider. La neige était au rendez-vos et à part une semaine désagréable où la pluie nous a rendu visite jusqu'à deux mille mètres et où les conditions étaient franchement mauvaises, nous avons pu faire du très beau ski en janvier et février. Durant cette période, j'ai fonctionné plutôt du côté des bernoises, les portes italiennes et autrichiennes s'étant fermées. C'est donc dans le Diemtigtal, dans le Saanenland et dans la région de Meiringen que j'ai porté mon dévolu et aussi naturellement en Emmental pour la semaine de formation des Accompagnateurs de Randonnée. Pour la deuxième partie de mon activité, c'est naturellement aux Grisons comme chaque hiver que je me rends. Là encore du ski de malade ! Et ce n'est pas fini .... Quelques images résument ces premiers mois de rando à ski avec de merveilleuses personnes positives qui ont pris du plaisir et en cette période il n'y a que ça comme réponse à aller chercher :  VIVRE ET SE FAIRE DU BIEN  !

 

 

Avec la neige qui tombe en ce début d'automne, il est certain que les gardiens vont redescendre de leurs cabanes. Ils ont bien mérité un peu de repos, ils ont vécu une saison incroyable  grâce à une météo exceptionnelle et aussi grâce (osons le dire ...) au virus qui a  retenu les suisses chez eux et qui se sont emparés des Alpes ! Ce qui fait que les htes montagne vont retrouver le calme et je suis très heureux de boucler la saison avec une très jolie traversée du Weissmies avec la famille de Bruno, initiateur du projet. Son fils et sa belle fille dont ce sera le premier 4000 sont du voyage ainsi que Susanne. J'ai eu aussi le plaisir d'être secondé par Antoine, un aspirant guide fribourgeois qui arrive en fin de formation. Des conditions de rêve, une météo qui nous a souri juqu'au moment où nous sommes monté dans la voiture. Le bol quoi !!!

Normalement, c'est au Bishorn que nous aurions dû aller, mais Nadine à dû renoncer, et  Marie-Nöelle, deux fois sur le "4000 des Dames", rêvait du Barrhorn, 3610 m, la plus haute randonnée d'Europe sans glacier. Misson accomplie au départ de la Turtmanhütte. J'ai vu beaucoup de choses en montagne, ce millieu naturel qui évolue constamment, genre raquettistes sur les htes Routes aux côtés des skieurs de rando, des skieurs de pentes raides qui vous passent à côté dans le couloir dans lequel vous êtes pendu sur vos piolets, j'ai vu aussi des cordées mixtes sur l'arête du Pigne de La Lé et quand je dis mixte, il faut comprendre un alpiniste encordé à son chien ... Mais je n'avais encore jamais été doubé par des vétéistes dans l'exercice de ma profession ! Chapeau bas aux deux que nous avons croisé sur notre sommet !

Etape deux (sur les quatre prévues, année après année) le long du chemin de Stevenson à travers la Lozère, ce magnifique département, un des moins peuplé de France et un des plus sauvage ... Nous progressons sur ce que Teysson a décrit dans son livre comme les "chemins noirs", soit les régions abandonnées et laissées pour compte par les différents gouvernements. Concrètement, il n'y a plus de services publiques, plus de transports, plus d'épiceries, plus de curés, plus .... rien. Un vrai creuset pour les gilets jaunes, un peu comme les cités dans la périphérie des grandes villes. Mais pour les marcheurs que nous sommes, c'est une merveille de possibilités de randonnées, vraiment ! J'ai fait deux fois le trajet de Cheylard à Montvert avec deux groupes différents de personnes seniors qui n'ont pas eu peur du corona ! Toujours avec mon fidèle team, les chauffeurs Jacques et Pierrot à disposition de chacun des participant/es pour toute sorte de raisons. Pour ce qui est de la rando, nos groupes de 12 personnes au maximum sont toujours encadrés par deux professionnels et  c'est souvent Jean François qui m'accompagne. Tous amener à bon port, et tous heureux ! Et nous aussi ...

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 ... 90 >>