Edgard Oberson, guide de montagne Parcours Arles Liens Contact
Bandeau photos
Accueil Nouvelles Alpinisme Escalade Famille Rando à ski Voyages, expéditions Programme Tarifs
Dernières nouvelles

 

Une semaine so ... so ... Parfois de la neige sublime, bien poudreuse, parfois une visibilité limitée à ... 5 mètres ! Difficile de lâcher les chiens dans ces conditions. Prudence requise, courses choisies en fonction de ces conditions. Quelques bobos à signaler, dont un plus sérieux, Dom qui a foncé dans un trou (qu'il n'avait pas vu ...) s'est cassé une jambe. Et le jour de mon anniversaire en plus ! (bien fêté plus tard d'ailleurs ...) Avec le brouillard, impossible de faire venir un hélicoptère et c'est une colonne terrestre qui nous a rejoint. Bon, nous ne sommes pas restés inactifs et plutôt que de rester sur place dans le froid, nous avons tout de même pu descendre ... sur le derrière en ménageant le mieux possible la jambe brisée jusqu'à la rencontre de la colonne magnifiquement équipée et très professionnelle. Belle expérience. La solidarité a bien joué, et tout le monde a aidé le mieux possible pour le sauvetage, Josée, Eli, Madeleine, Rolf et Agnès. Quant à Marie-Odile et Rémi, ils ont pu nous  réceptionner et nous réconforter à notre retour. Au Muotatal, nous y reviendrons, c'est sûr, le potentiel est immense et ce n'est pas un accident modeste qui va nous décourager !

 

On a bien eu besoin de protection et il fallait y croire pour démarrer cette semaine dans les Grisons, à un jet de pierre du wef et de ses mondanités, avec une route fermée à cause des dangers d'avalanche qui devait nous mener dans ce joli village du Prätigau ! Danger très fort, niveau 5 annoncé dans notre région ... L'avantage d'une telle situation c'est qu'elle ne peut que s'améliorer, et cela a été le cas en effet, niveau 5 le premier jour, théorie avalanche dans un hôtel de la vallée, 4 le deuxième jour pour une jolie sortie "hygiénique" mais avec un paysage et une lumière à vous couper le souffle, 4 toujours pour le troisième jour où on a pu faire du ski magnifique en poudreuse, bref une semaine tout à fait agréable, en grande partie due aux belles personnes qui y ont participé. Certaines que je retrouve année après année comme Catherine, Rolf et Didier un bon bras droite,une personne  loin d'être une inconnue comme Françoise que je peux enfin connaître sur le terrain et  d'autres que je découvre comme un privilège, Isabelle, Martine, Danièle et Pog. Bon esprit positif, beau partage ... belle semaine, merci à tous d'y avoir crû !

 Cela fait pas mal de temps que je n'ai pas pu donner de Nouvelles, il faut dire qu'un changement d'ordinateur avec tout ce qui va avec est une forme de tsunami pour toute personne comme moi qui est aussi éloignée de l'informatique qu'un chamois du bord de la Méditerrannée ... Mais depuis la mi-décembre, j'ai tranquillement tricotté ma saison hivernale avec les incontournables meetings avec mes sponsors et partenaires, les cours avalanche de début de saison et les jolies courses dans les Préalpes pour retrouver les sensations. Plusieurs personnes ont répondu présent pour cette mise en bouche, ainsi j'ai retrouvé Lolo, Roland, Anne qui manage le ski club Nestlé, Marie-Noëlle, Maria, Susanne, Rémy, Chantale et Mathieu, dans la région des Plans sur Bex, des Mosses, du Gantrisch, de Gsaad ou de Viège. Ainsi une bonne quinzaine de sorties dans des neiges souvent poudreuses, parfois béton, même revenue, et aussi exceptionnellement carton .... Maintenant la saison "officielle" démarre pour une dizaine de semaines entre bernoises, grisonnes et Tirol. J'aime beaucoup le ski de randonnée, j'aime énormément y entraîner des personnes ....

 

 
 
 
 
 
 

Ne pas oublier que dans le sud il peut y faire très froid ! Surtout avec le mistral en novembre ... Et bien que je connaisse  bien les Calanques et encore mieux les Alpilles dans la région des Baux de Provence, j'ai été surpris cette année. Il a fallu bien ruser pour trouver des falaises à l'abri du vent. C'était le cas à Mouriès, secteur sud, à St Rémy et surtout dans les Goudes à Marseille où là on pouvait même grimper à torse nu, enfin surtout les garçons ! Belles rencontres et toujours super heureux que Barney, mon "grand frère" marseillais lève une fois de plus un voile sur ses parois secrètes. Grand plaisir d'avant la neige !

 
 
 

Sublime découverte ! Celui qui n'y est pas allé ne peut pas se rendre compte de l'atmosphère si particulière qui règne dans le dernier royaume boudhiste de la planète. On en prend conscience  à l'aéroport déjà, tant le calme est omniprésent. Aucune agressivité, aucun stress comme si le temps était suspendu. Cela continue dans les rues de Paro, où très peu de véhicules privés circulent. Et là on commence à réaliser à quoi correspond  l'indice de BNB, Bonheur Naturel Brut : le Bhoutan est le champion du monde ! Notre voyage a duré plus d'une vingtaine de jours (dont douze de trek entre 3000 m et 4800 m) Trente chevaux menés par cinq horsemen et cinq membres du staff (cook et helpers) se sont mis à notre disposition. De notre côté,  treize  "chilips" (comprendre western people ....) à savoir  ChatB et Yvette, Pierre et Marianne, Maria Anna et Antoinette, Jean Da et Kathi, Yann et Annette,  Janek et, pour un très court temps hélas, Anne, Sus et moi qui aurons le privilège de parcourir ce merveilleux pays d'abord d'ouest en est, puis plein nord jusqu'à six kilomètres de la frontière avec le Tibet. Les paysages, les image de ces nomades et de leurs yaks, ces montagnes précieuses parce que interdites d'accès  resteront gravés dans nos mémoires pour toujours. Le point fort du voyage ? La magnifique entente de l'équipe qui m'a fait confiance et que j'ai emmenée avec l'aide précieuse de Rinzin, mon contact local, au pied du Gankhar Puensum 7541 m, la montagne jamais gravie la plus haute du globe. Avec notre groupe,  j'ai eu la chance de connaître des personnes ouvertes, sensibles, avec des parcours de vies tellement intéressants, pour qui le partage, le rire, le respect et l'amitié sont les valeurs fondamentales auxquelles elles croient. Cadeau je vous dis et si belles rencontres ! De plus avec Rinzin, l'intérêt de notre voyage a été sublimé tant ses connaissances en bouddhisme, en histoire, en flore et en faune étaient grandes, sans compter sa très grande connaissance du terrain difficile de notre trek qui se situait parmi les régions les plus reculés et les moins parcourues du monde. J'exagère ? Si peu ! Je suis revenu totalement tranformé par ce voyage, qui, à peine terminé, m'incite déjà à revenir (cf programme, du 19.10 au 04.11 2018) : encore un grand mystère, c'est probablement Guru Rimpoche qui m'a chuchoté ses secrets au creux de l'oreille .... Merci mes chers compagnons de voyage pour votre confiance.

  
  
  
 
 
 
 
 
 
 
 

<< 1 ... 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 ... 85 >>