Edgard Oberson, guide de montagne Parcours Arles Liens Contact
Bandeau photos
Accueil Nouvelles Alpinisme Escalade Famille Rando à ski Voyages, expéditions Programme Tarifs
Dernières nouvelles

 

Je les ai connu il y a .... 20 ans ! Nous avions fait du ski de rando en Autriche. Je les retrouve, mariés, deux enfants et l'envie d'emmener leurs jeunes ados pour l'ascension d'un 4000 mètres. Nous portons notre dévolu sur le Weissmies. Pas facile en fin de saison : la pente est en glace pour une bonne partie et les séracs sonr là, bien menaçants à nous montrer que ... peut être ou peut être pas ... Bref il ne faut pas nous attarder. Mais la jolie famille s'est bien préparée, avec une nuit déjà passée à la cabane du Trient pour s'acclimater et essayer les crampons. C'est une belle réussite, et pour Matthieu et Bruni les parents, et pour Sophie (12 ans) et Anna sa soeur (16 ans). Je sais que ce ne sont que des jalons, de petites graines mais j'ai envie que ces ados se souviennent toute leur vie de leur premier 4000 !

Je le retrouve chaque année et cela fait trente ans que cela dure ! Et j'ai toujours une grande admiration pour Denis qui vient de Belgique. Si je le précise, c'est parce que ce n'est pas à Bruxelles qu'on se fait des globules pour s'entraîner à l'altitude ... Et Denis arrive toujours en forme et motivé. J'oublie de préciser qu'il n'a pas peur des kilomètres parce que faire un Piz Palü comme cette année, au fin fond des Grisons en un we, ce n'est pas banal ... Bref nous nous sommes à nouveau retrouvés pour le meilleur et pour le pire. Le pire, ça a été la météo : brouillard, neige durant toute l'ascension. Le meilleur, la joie d'arriver au sommet et cet immense sourire que je reçois comme un cadeau. Merci mon cher Denis !

Le Mont Rose depuis en bas, c'est beau ! Mais c'est pas mal aussi en haut ... Nulle peine à convaincre les boulimiques Bruno et Oli toujours partants, Yann et Sylvie bien convaincus aussi et Gérald et Roland pour les plus sceptiques. Jolie équipe que nous avons emmenée, mon collègue Christian Wittwer et moi sur les 4000 italiens du Mt Rose. ça se mérite et ce n'est pas à la portée de n'importe qui. Il y a bien sûr l'altitude et ensuite il faut savoir se tenir sur des crampons. Par chance, si au début la météo était so so, elle s'est améliorée jour après jour ce qui fait que pour la Punta Zumstein, notre dernier sommet au départ du refuge Marguerita, le plus haut des Alpes, nous avons bénéficié d'un paysage et d'une vue hallucinants. On ne va pas en rester là, et comme nous n'avons pas pu tous les faire ces fameux 4000, on remettra le couvert l'année prochaine en partant du Breithorn ! Ah quand on aime ....

TMR pour tour du Mont Rose ! Magnifique randonnée entre Mattmark et Zermatt. Pour cette rando de niveau T3 au maximum, j'ai enfilé ma casquette d'accompagnateur de randonnée. Nul besoin de matériel technique, crampons, piolet, corde ou baudrier ... Seule la descente sur le glacier du Théodule le long des pistes jusqu'à Trockener Steg exige un encordement basique que j'assume en portant le matériel adéquat durant la semaine. Ainsi fait c'est un sac léger qui nous accompagne. Les refuges et ce qu'on y mange est exceptionnel, et la gastronomie italienne, son abondance sont au rendez-vous ! A part le premier jour, une météo de rêve et je suis très heureux que Carole ait convaincu son mari Jean Paul à nous rejoindre : Beatriz que je retrouve, Marie Noëlle, Danielle, ainsi que Bernard et Jean Marc qui, lui, a sauté sur le bateau au dernier moment ! Tous bien dans les clous et à leur place même si le descriptif a pu en effrayer l'un ou l'autre. Jolie semaine, vraiment.

C'est déjà la cinquiéme fois que je rejoins Zinal en partant de St Niklaus avec l'ascension du Bishorn au passage et j'ai toujours eu la chance de pouvoir faire le programme comme prévu : Topali, Turtman en passant par le Barrhorn, Tracuit, Bishorn et la dernière nuit à Arpiteta pour finir le tour en beauté. Cela s'adresse à des personnes avec un bon physique (les journées peuvent atteindre 7-8 heures de marche) mais techniquement cette traversée n'est pas trop exigeante. Quelques passages vertigineux genre via ferrata mais ça passe bien ! Un groupe parfait pour cette édition, drôle et bon vivant comme il faut, crocheur et très bons camarades. J'ai eu plus de succès que prévu et j'ai eu la chance d'être secondé par Christelle, une jeune aspirante, qui a l'heure où vous lisez ce texte rejoindra les 35 femmes guides déjà diplomées en Suisse ! Welcome on board ma chère et merci pour le super job !

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 ... 90 >>