Edgard Oberson, guide de montagne Parcours Arles Liens Contact
Bandeau photos
Accueil Nouvelles Alpinisme Escalade Famille Rando à ski Voyages, expéditions Programme Tarifs
Dernières nouvelles

 

J’écris ça comme ça, parce que la spécialité de la Turtmann Hütte au fond de la vallée du même nom est la Forêt Noire, et c’est très agréable après une bonne journée sur les glaciers environnants de craquer pour le chocolat, même s’il n’est pas belge comme la famille Pierrard ou signé Fauchon-de-Paris comme les amis retrouvés Florence et Jean Claude.
Une jolie semaine dans le coin, exigeante physiquement, par des conditions curieusement froides et venteuses.

Cela ne nous a pas empêché de rejoindre Tracuit et les 4000 mètres de son Bishorn.
Premiers partis du refuge, premiers en haut, premier 4000 pour Thibault arrivé fièrement en haut, devant tout le monde.

En traversée ou depuis le Hochsaas, le Weissmies est un beau projet, un premier 4000 très intéressant, accessible. Tout de la montagne y est : séracs, glacier, crevasses, corniches …, une belle introduction.

Cette année, une « monstre » avalanche de séracs a ravagé l’itinéraire le plus parcouru et balayé l’itinéraire. Impressionnant ! On n’ose pas imaginer ce qui se serait passé un jour de beau temps et d’affluence à 08h30 le matin, heure où les cordées parties avec la première benne se suivent sur cette zone ...

Et en traversant ce chaos, notre esprit est resté songeur.
La montagne, c’est un de ses aspects, nous permet aussi de nous poser des questions sur le sens de l’existence.
N’empêche que Dom, Nico, Séba, Marc et Joël, sont tous arrivés en haut, sans souci et avec panache !

Etonnant, surprenant. Hervé, douze ans à peine, n’a éprouvé aucune difficulté, à atteindre les 4027 mètres de l’Allalin, son premier 4000 mètres des Alpes. C’était son cadeau d’anniversaire.
Mais qui du père – qui l’accompagnait – ou du fils a eu le plus de plaisir ? Fierté du fils d’atteindre LE sommet, ou de son père initiateur du projet ?

Dans tous les cas, un magnifique moment de partage intergénérationnel tel que, moi aussi, j’ai pu vivre avec mon père il y a …. très, très longtemps.

Il est joli le sourire de Rose-Marie qui atteint un sommet ! Même celui du modeste Breithorn. C’était un plaisir de l’y accompagner.
Il faut dire que cette jeune retraitée avait « lâché » la montagne pendant quelques années et que maintenant son emploi du temps lui permet d'y revenir entre ses activités avec ses petits enfants et ses voyages.
On a donc des chances de la revoir « s’élever » !

l est beau, il est mythique, et c’est le plus haut sommet des Alpes ! Pas étonnant donc que son ascension soit le rêve de tout alpiniste, malgré les inconvénients connus, dangereux couloir d’accès de la voie normale à traverser pour atteindre le refuge du Goûter, petite nuit, altitude élevée avec son cortège de symptômes désagréables, souffle court, jambes molles, nausée …

Le Mt Blanc, 4810 mètres est une magnifique montagne et atteindre son sommet par l’arête des Bosses, ou par n’importe quel autre itinéraire, est un moment émotionnellement très fort, unique.
Bravo à Christophe, Olivier et Suzanne !

<< 1 ... 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 ... 90 >>