Edgard Oberson, guide de montagne Parcours Arles Liens Contact
Bandeau photos
Accueil Nouvelles Alpinisme Escalade Famille Rando à ski Voyages, expéditions Programme Tarifs
Dernières nouvelles

 

Il paraît qu’il neige tant et plus en Suisse pendant la période de Pâques … Pensées pour mes collègues en pleine période de Hte Route.
Et moi pendant ce temps je reste au Maroc pour découvrir une nouvelle région.

Le massif du Siroua plus au sud que la région du Toubkal, lui aussi, nous gratifie de l’ascension d’un très joli sommet de 3305 mètres.
Très différent de son versant nord, le côté sud du Haut Atlas a l’air plus débonnaire et plus sec. En réalité, les trekkings possibles suivent le lit des rivières et croisent les villages où l’on cultive le safran ou les iris à des fins médicales.

C’est une région extraordinaire, un véritable enchantement au printemps qui m’a donné l’idée de mettre au programme en 2009 un nouveau trekking qui traversera l’Atlas du sud au nord, de Aït Tiga à Aremd.
Je m’en réjouis déjà !

A quel âge avez-vous réalisé l’ascension de votre premier 4000 mètres ? Pour moi, c’était à 13 ans, la Dent du Géant.
Et pour Isaline, Marjolaine et Hervé c’était cette année le Toubkal au Maroc à 9, 11 et 12 ans, avec leurs parents, Elise et Christophe.

Quelle formidable voyage que ce trek dans le Ht Atlas en famille qui a aboutit à l’ascension du Toubkal, 4158 m. découvertes d’une autre culture, d’une autre façon de vivre, de manger, de penser, de croire.

Une expérience, un jalon, un marqueur pour ces trois enfants, qui pourra être un jour ou l'autre un support dans les instants de doute qu'ils pourront rencontrer dans leur vie. La montagne est généreuse, elle donne les réponses à tout ce qu’on cherche.

Mais le chemin n’a pas été facile, loin de là : quatre jours de trekking comme préparation, une dernière nuit glaciale au refuge, le froid, le vent et la neige dure qui nous a obligé à chausser les crampons et à nous encorder.
Et il y a eu bien sûr les effets inconnus de l’altitude, et la longueur de l’effort.
Puis, enfin, le cairn au sommet : ça y est, on y est, on a réussit !
Sont venus ensuite, mais plus tard, la libération, la fierté, et … les matchs de foot avec les enfants du village d’Aremd !
Le ballon utilisé, crevé, avait un avantage évident, il avait peu de chance de rouler en bas de la pente...
A méditer, en 2008, année de l'Eurofoot!

Au départ, Elizabeth et Dominique, Michèle et Philippe. Et Thomas, qui renoncera.
Puis le trio nyonnais, Lydia (la jubilaire de la semaine) Marianne et Sylvette rejoint la fidèle équipe du départ.

Un beau team improvisé, alchimie de personnalités variées, pour un séjour dans le Tyrol italien, autour du Reschepass.
Encore une semaine contrastée, ventée …. Les picnics au sommet n’ont pas eu lieu, même si nous en avons atteint à cinq reprises. Mais le foehn du nord et ses 70 km/h n’invitait pas vraiment au farniente sommital …

Il a fallu ruser, choisir les projets les plus à l’abri des tempêtes annoncées, là où la neige pouvait être bonne. Cela n’a pas été toujours le cas et il a fallu parfois se dépasser, s’accrocher.

Une dernière journée au Grionspitz a remis tous le monde d’accord, et là, j’ai revu avec plaisir les beaux virages et les sourires que je connaissais. 25 cm de neige poudreuse, un beau cadeau pascal, un peu en avance !

Ah Vals ! Séjour en contraste entre chaleur et tempête, entre neige profonde et poudreuse …
Mais la région a tenu ses promesses et c’est pour moi un véritable enchantement que d’y conduire des gens.

D’abord les courses sont variées et variables en fonction de l’envie et l’entraînement des participants, ensuite la vue est belle est surprenante. Du nord on voit les projets futurs et du sud on se délecte à voir les réalisations de la veille. Des combinaisons avec les remontées mécaniques sont possibles.

Et que dire du village lui-même, contrasté à souhait gens d’élevage et artistes amoureux d’authenticité, ces mondes se mélangent, s’enrichissent et , oui, cela existe encore, se disent bonjour, se sourient.
Un bout de pays habité par des personnes respectueuses de la nature et fières de leur habitat traditionnel.
Promis, l’année prochaine j’y retourne, … avec vous !

Une semaine d’initiation à la randonnée à ski magnifiquement organisée par Philippe et Flavio, deux profs du Gymnase d’Yverdon qui ont vraiment mouillé la chemise !

Pensez : 28 étudiants de 17 à 19 ans à informer, équiper, nourrir, soigner …
Et cette équipe de snowborders/euses et skieurs/euses emmenée par 5 guides ou moniteurs.
Voilà pour le générique.
Le cadre lui, c’est la beauté des Préalpes vaudoises, avec un camp de base à la cabane Barraud, un joli refuge situé à 1956 m, isolé et bien équipé.
Semaine de rêve, dans de bonnes conditions de neige et de météo, de jolies courses « à la carte », un jour un peu plus dur que le précédent. De temps à autre, un exercice avalanche ou d’orientation pour prendre conscience que la montagne s’apprend.Et qu'elle est belle.

<< 1 ... 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 ... 90 >>