Edgard Oberson, guide de montagne Parcours Arles Liens Contact
Bandeau photos
Accueil Nouvelles Alpinisme Escalade Famille Rando à ski Voyages, expéditions Programme Tarifs
Dernières nouvelles

 

J'adore le coin, d'ailleurs j'ai prévu d'y passer deux semaines cet hiver. Pour cette première, c'était avec "mon" joli groupe bien soudé et presque complètement féminin, le rêve ... Poudreuse (parfois compactée ...), soleil (parfois un peu voilé ...), cette semaine a été très contrastée. J'ai le sentiment  que nous y avons tous pris du plaisir, moi le premier ! Alors à l'année prochaine mes chers, c'est reparti pour la découverte d'un nouveau spot !

 
 
 
 
Une semaine de "grill" pour ces futurs collègues Accompagnateur/trice de Randonnée qui sont dans la dernière ligne droite de leur formation. Une semaine donc d'examens pour le module avalanche qui a eu lieu dans l'Emmental, véritable paradis de la raquette où nous avons pu observer les animations, les options et les itinéraires choisis par les candidats. Excellents au demeurant en ce qui concernait ma classe ... Le parcours de trois jours itinérants, les examens écrits (météo, avalanche et terrain) se sont d'autant plus bien passés avec les 30 cm de neige fraîche tombés la veille de notre arrivée.
 
 

Comme c'est bon de retrouver la neige et la poudreuse ! Et comme baptême de rando à ski, le moins que l'on puisse dire c'est que Patrick, pour qui c'était la première expérience de rando a ski, a été gâté-pourri ! Une poudreuse de rêve, un temps magnifique, la totale ! Et comme c'est un excellent skieur, le novice du jour a bien pu profiter. Joli début de carrière ...

 
 

 

L'expérience d'une expédition sur un sommet qui frise les 7000 m est unique et bien différente de tout ce qu'on peut acquérir dans les Alpes ou lors de treks aussi hauts et marginaux soient-ils, au Ladakh, au Kili ou dans le Baltoro. D'abord l'apprentissage de la gestion de l'altitude et de tous les signes que le corps peut donner, maux de tête, palpitations, insomnies, angoisses, difficultés respiratoire etc ... Tous sont des signes, des alarmes  qu' ils est imparatif d'écouter et avec lesquels il est important de composer. Ensuite en expé il faut porter !
En ce sens, une expédition à l'Aconcagua est un véritable laboratoire. On ne sait pas avant de partir comment nous allons réagir. Cet hiver, c'était la 6 ème fois que je tentais l'ascension de cette fabuleuse montagne et j'ai atteint par trois fois   le sommet. Pas cette fois, pourtant j'ai vraiment l'impression d'avoir pu faire bénéficier de mon expérience  les 7 personnes qui m'accompagnaient et que nous étions très bien préparés. En ben non, deux personnes ont  été évacuées au camp de base, à 4200 mètres déjà, foudroyées par un oeudème pulmonaire impressionnant et d'insuffisance repiratoire alors que je n'aurai pas parier deux francs sur la possibilité de renoncer à ces personnes motivées et très bien préparées (dénivellés préaparatoires réalisés, nuit sous tente à 4000 m en novembre).
Notre aclimatation a été très progressive, avec des portages et des repos dans les 3 camps supérieurs, nous avons bénéficié d'une météo rare dans cette région et le jour du sommet était le jour exceptionnel avec un vent ridicule de 20km/h. Et bien cela n'a pas suffi, nous avons dû renoncer à 6500 m pour les personnes qui sont arrivées le plus haut. Difficile (pour moi en tout cas !) de comprendre et ... d'accepter !
Alors je trouve du positif, parce que la montagne nous apprends toujours quelquechose : aucun accident n'est à déplorer, pratiquement tous les participant(e)s ont pulvérisé leur record personnel d'altitude atteinte, idem, la nuit la plus haute, nous avons réalisé un magnifique circuit en joignant les deux camps de base de Plaza Argentina et Plaza de Mulas, en passant la nuit à 6000 m  au camp de Cholera .... et le plus important, les membres de l'expé n'ont jamais été aussi liés qu'après cette expérience, et sont devenus presque comme frères et soeurs.
Ainsi j'arrive à balayer mes regrets de guide parfois un peu trop ambitieux.
 
 
 
 

Adelboden, première neige sérieuse, il faudra vraiment que je me décide à mettre mes pneus d'hiver ....

Vingt centimètres de neige fraîche idéalement venue pour le test d'entrée des Accompagnateurs de Randonnée organisé par l'ASGM, de quoi travailler et de bien "sentir" les capacités motrices des quandidats, leur sens d'itinéraire, leurs connaissances en environnement et orientation avant qu'ils ne se lancent dans cette nouvelle profession. Bienvenue à eux sous le toit de la maison des métiers de la montagne !

 
 
 

 

 

<< 1 ... 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 ... 90 >>