Edgard Oberson, guide de montagne Parcours Arles Liens Contact
Bandeau photos
Accueil Nouvelles Alpinisme Escalade Famille Rando à ski Voyages, expéditions Programme Tarifs
Bienvenue chez Edgard Oberson  

Bienvenue sur mon site Internet !

Edgard Oberson

Vous y trouvez toutes les informations à jour sur le programme des prochaines courses ou activités, les suggestions de courses en alpinisme, escalade, randonnée à ski.

Il y a aussi la découverte de la montagne en famille, des informations sur les prochains voyages, expéditions ou trekkings et tout ce qu'il faut savoir sur les prix.

La rubrique Nouvelles raconte les courses et activités passées, en photos et textes. Les autres rubriques complètent l' information. Il y a aussi la possibilité de louer ma maison en Arles !

N'hésitez pas à me contacter si vous rêvez d'une course, d'un voyage, ou d'une expé ne figurant pas dans ce site.

Rien n'est vraiment impossible !

Mauvais temps ? Tous au musée alpin à Berne !

Le couple d'artistes grisons Gerber et Bardill remporte le Prix d'art 2020 du CAS. Le jury honore ainsi leur « réflexion pertinente » sur les régions de montagne. Leurs œuvres multimédias des 20 dernières années sont présentées à partir du 11 septembre dans l'exposition « Fragmentarium Alpinum » au Musée alpin suisse.
Le couple d'artistes Gabriela Gerber et Lukas Bardill a convaincu le jury du prix d'art 2020 du CAS. Leur travail se distingue par sa légèreté pleine d'humour ainsi que par l'acuité analytique de leur recherche de traces en montagne. Selon le jury, ils transforment par leur travail le terme abstrait de « paysage » en art concret.

Dans un milieu préalpin apparemment insignifiant, aux sommets boisés, aux sous-bois en lisière de forêt et aux villages des régions de montagne, cette équipe d'artistes aux racines grisonnes traque des sujets, tous sens en éveil. Par leur mise en scène à plusieurs niveaux, ils veulent aiguiser la perception des spectatrices et des spectateurs. Leurs images permettent ainsi une approche différente de l'univers (pré-)alpin. Elles invitent à réfléchir sur la relation que l'homme entretient avec la nature.

Dans « Fragmentarium Alpinum », à la salle « Biwak » du Musée alpin de Berne, le couple d'artistes présente des œuvres des 20 dernières années qui n’ont été montrées à ce jour que de façon isolée et crée de nouvelles relations entre elles. Un mur de la salle présente 23 œuvres vidéo sélectionnées qui forment un nouvel ensemble. Un champ visuel, composé de 23 écrans plats de différentes tailles, montre des dessins animés, des animations en « stop-motion » et des montages complexes datant de la phase de création allant de 1998 à 2020. Les œuvres portent des titres tels que « Mäher », « Kessel », « Tschutt », « schrägaufwärts zu gutem Stand », Automobile », « grosses Waldstück ». L'installation vidéo à laquelle se superpose un paysage sonore peut déclencher chez le spectateur une sensation imprévisible soit de sens, soit d'absurdité. Bien qu'impossible à prédire, il est cependant fort probable que sa vision du paysage, de la montagne, et ainsi de la compréhension culturelle de ce que nous appelons les Alpes, se trouve affranchie de préjugés grâce à cette expérience.

Exposition : « Fragmentarium Alpinum » de Gabriela Gerber et Lukas Bardill à l’occasion de la remise du Prix d’art du CAS. Musée alpin suisse, Helvetiaplatz 4, Berne. Du 11 septembre au 18 octobre 2020.

(tiré de www.cas-sac.ch)


Du respect pour la nature: c’est aussi simple que ça

Rien n'est plus beau en fin de saison de passer une nuit dehors, soit en bivouac à la belle étoile, soit sous tente. Ainsi on se sentira très proche de la nature. Et le mois d'octobre est idéal, attention toutefois de vous renseigner sur les législations en cours, les cantons n'ont pas les mêmes règles ...
Dans tous les cas, celles-ci sont à observer :

1. Choix de l’emplacement
Contrôle sur place si l’emplacement que tu as choisi ne porte effectivement pas atteinte à un habitat sensible et n’est pas exposé à un danger naturel potentiel (foudre, chutes de pierres, avalanches, crues).

2. Ne pas déranger
Evites les activités trop bruyantes, surtout au crépuscule, car c’est à ce moment que de nombreux animaux sauvages sont actifs. Pense aussi qu’au printemps surtout, pendant la période de reproduction des oiseaux nichant au sol comme le monticole de roche, la perdrix bartavelle et le lagopède, le risque de déranger la faune dans les zones de blocs de pierre et d’arbustes ainsi que dans les prairies est important.

3. Nourriture et vaisselle
Ne laisse pas traîner de nourriture ou de restes. Utilise du produit facilement biodégradable et veille à ce que l’eau sale ne coule pas directement dans le cours d’eau.

4. Faire du feu
Utilise les foyers existants, car chaque nouveau foyer détruit la végétation et le sol pour des années. Evite de causer des dégâts par le feu et respecte impérativement les prescriptions en matière de danger d’incendie de forêt.

5. Faire ses besoins
Pour faire tes besoins, choisis un endroit à l’écart des cours d’eau, utilise du papier toilette normal (les mouchoirs et les lingettes humides se dégradent bien plus lentement) et enterre tes excréments ou recouvre-les. Le papier toilette ne doit pas être brûlé à cause du danger d’incendie de forêt. Idéalement, emporte-le avec les autres déchets.

6. Ne laisse rien si ce n’est tes empreintes
Ne laisse rien derrière toi, y compris des restes de nourriture.

(tiré de www.cas-sac.ch)


Fin de saison ?

Cette saison très particulière se termine bien pour moi et elle a été riche d'enseignement. D'abord, avec mes quatre voyages programmés (Maroc, Russie, Tanzanie et Bhoutan) auxquels j'ai dû renoncer pour des raisons évidentes, j'ai réalisé que je pouvais très bien me contenter d'un nombre de jours d'activité plus raisonnable et que nos Alpes propose un terrain de jeu infini ! J'ai découvert encore et encore des perles, merci le corona !

Je vais profiter de ces prochaines semaines pour organiser ma prochaine saison de ski et vous pouvez déjà jeter un coup d'oeil sur "Programme". Les activités de l'été prochain sont aussi bientôt en ligne.

Je vais aussi me faire plaisir et grimper pour moi, avec mes amis et collègues, c'est tellement bon de cultiver l'amitié, ces moments précieux nous sont particulièrement importants en cette période de doute.

Je vous souhaite encore de belles découvertes durant l'automne à venir et pourquoi pas un été indien ?

Merci pour votre amitié et votre confiance, cordialement

ed, 25 septembre 2020

hiver

bouthan

rando à ski

sommet

famille

alpinisme

escalade

 

 
© 2009-2018 Edgard Oberson, guide de montagne - Tous droits réservés
webmaster Sitelle