Edgard Oberson, guide de montagne Parcours Arles Liens Contact
Bandeau photos
Accueil Nouvelles Alpinisme Escalade Famille Rando à ski Voyages, expéditions Programme Tarifs
Dernières nouvelles

 

 Cela fait pas mal de temps que je n'ai pas pu donner de Nouvelles, il faut dire qu'un changement d'ordinateur avec tout ce qui va avec est une forme de tsunami pour toute personne comme moi qui est aussi éloignée de l'informatique qu'un chamois du bord de la Méditerrannée ... Mais depuis la mi-décembre, j'ai tranquillement tricotté ma saison hivernale avec les incontournables meetings avec mes sponsors et partenaires, les cours avalanche de début de saison et les jolies courses dans les Préalpes pour retrouver les sensations. Plusieurs personnes ont répondu présent pour cette mise en bouche, ainsi j'ai retrouvé Lolo, Roland, Anne qui manage le ski club Nestlé, Marie-Noëlle, Maria, Susanne, Rémy, Chantale et Mathieu, dans la région des Plans sur Bex, des Mosses, du Gantrisch, de Gsaad ou de Viège. Ainsi une bonne quinzaine de sorties dans des neiges souvent poudreuses, parfois béton, même revenue, et aussi exceptionnellement carton .... Maintenant la saison "officielle" démarre pour une dizaine de semaines entre bernoises, grisonnes et Tirol. J'aime beaucoup le ski de randonnée, j'aime énormément y entraîner des personnes ....

 

 
 
 
 
 
 

Ne pas oublier que dans le sud il peut y faire très froid ! Surtout avec le mistral en novembre ... Et bien que je connaisse  bien les Calanques et encore mieux les Alpilles dans la région des Baux de Provence, j'ai été surpris cette année. Il a fallu bien ruser pour trouver des falaises à l'abri du vent. C'était le cas à Mouriès, secteur sud, à St Rémy et surtout dans les Goudes à Marseille où là on pouvait même grimper à torse nu, enfin surtout les garçons ! Belles rencontres et toujours super heureux que Barney, mon "grand frère" marseillais lève une fois de plus un voile sur ses parois secrètes. Grand plaisir d'avant la neige !

 
 
 

Sublime découverte ! Celui qui n'y est pas allé ne peut pas se rendre compte de l'atmosphère si particulière qui règne dans le dernier royaume boudhiste de la planète. On en prend conscience  à l'aéroport déjà, tant le calme est omniprésent. Aucune agressivité, aucun stress comme si le temps était suspendu. Cela continue dans les rues de Paro, où très peu de véhicules privés circulent. Et là on commence à réaliser à quoi correspond  l'indice de BNB, Bonheur Naturel Brut : le Bhoutan est le champion du monde ! Notre voyage a duré plus d'une vingtaine de jours (dont douze de trek entre 3000 m et 4800 m) Trente chevaux menés par cinq horsemen et cinq membres du staff (cook et helpers) se sont mis à notre disposition. De notre côté,  treize  "chilips" (comprendre western people ....) à savoir  ChatB et Yvette, Pierre et Marianne, Maria Anna et Antoinette, Jean Da et Kathi, Yann et Annette,  Janek et, pour un très court temps hélas, Anne, Sus et moi qui aurons le privilège de parcourir ce merveilleux pays d'abord d'ouest en est, puis plein nord jusqu'à six kilomètres de la frontière avec le Tibet. Les paysages, les image de ces nomades et de leurs yaks, ces montagnes précieuses parce que interdites d'accès  resteront gravés dans nos mémoires pour toujours. Le point fort du voyage ? La magnifique entente de l'équipe qui m'a fait confiance et que j'ai emmenée avec l'aide précieuse de Rinzin, mon contact local, au pied du Gankhar Puensum 7541 m, la montagne jamais gravie la plus haute du globe. Avec notre groupe,  j'ai eu la chance de connaître des personnes ouvertes, sensibles, avec des parcours de vies tellement intéressants, pour qui le partage, le rire, le respect et l'amitié sont les valeurs fondamentales auxquelles elles croient. Cadeau je vous dis et si belles rencontres ! De plus avec Rinzin, l'intérêt de notre voyage a été sublimé tant ses connaissances en bouddhisme, en histoire, en flore et en faune étaient grandes, sans compter sa très grande connaissance du terrain difficile de notre trek qui se situait parmi les régions les plus reculés et les moins parcourues du monde. J'exagère ? Si peu ! Je suis revenu totalement tranformé par ce voyage, qui, à peine terminé, m'incite déjà à revenir (cf programme, du 19.10 au 04.11 2018) : encore un grand mystère, c'est probablement Guru Rimpoche qui m'a chuchoté ses secrets au creux de l'oreille .... Merci mes chers compagnons de voyage pour votre confiance.

  
  
  
 
 
 
 
 
 
 
 

C'est ma casquette d'accompagnateur de randonnée que j'ai mise pour une jolie escapade le long du St Jacques à travers les Pyrénées, grâce à la bonne idée d'Hermine qui a embarqué dans son sillage son François, Yvonne et Gérald, Françoise et Jean Marc ... et Hélène ! Un vrai bonheur et une belle découverte pour moi aussi parce que, à part la région du Vignemalle à ski ou du côté espagnol vers l'Anneto, Montserat ou les Riglos, je ne connais pas les Pyrénées. J'étais donc tout partant pour emmener mes joyeux lurons pour cette traversée entre St Jean Pied de Port et Logrono. Une jolie équipe  avec Pierrot l'incontournable chauffeur dont la compétence est légendaire. Les paysages sont doux et très variés, un peu étrange. Ici des moutons, là des vignes et bien sûr une foule de pèlerins ! St Jean étant un point de convergence des quatre chemins principaux qui viennent du nord ou de l'est, et que le mois de septembre par ses conditions météo est probablement la meilleure période, beaucoup d'amateurs de tous les pays marchent sur le Chemin. Ainsi de belles rencontres en point de mire et de beaux échanges apportent à cette randonnée une autre dimension. 

 
 
 
 
 
 

C'est plus que rare, c'est exceptionnel de réunir huit personnes qui ne se connaissent pas et qui ont le même niveau, le même entraînement, la même motivation, et la même joie de rire ! En quarante ans de guide, je sais à peu près de quoi je parle, les groupes je connais un peu ... J'arrive à la fin de ma saison dans les Alpes (en septembre je serai dans les Pyrénées et au Bhoutan) et terminer la saison d'été avec une telle équipe c' était un vrai cadeau. C'est sur un nuage et au soleil que nous avons traversé de St Niklaus à Zinal en passant par le Barrhorn et le Bishorn (2 heures 50 cabane- sommet !), et en nous arrêtant aux refuges de Topali, Turtman, Tracuit et Arpiteta. Joie de rire ! A tous les refuges c'était la fête, les bons mots, et les bonnes bouteilles ... Et même un anniversaire, un vrai,  celui de Christine, ça ne pouvait pas mieux tomber moi qui adore ça ! Merci les gazelles, Arianne, Cloclo, Valérie et Christine et merci les matous François, Gilles, Patrick et Stéphane, on recommence quand et où vous voulez !

 
 
 
 
 
 

<< 1 ... 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 ... 90 >>